Moulin-à-Vent

 

Le seul cru à ne porter aucun nom de village. La plus prestigieuse appellation du Beaujolais s’étend sur 2 communes : Romanèche-Thorins et Chénas. Le moulin à vent, qui lui a donné son nom, existe depuis 450 ans. Il s’est arrêté de moudre le grain en 1850 et est classé Monument Historique .

Le sol possède une typicité unique que l’on retrouve dans les vins, notamment à Romanèche-Thorins : il est fait de manganèse, une roche appelée autrefois « savon du verrier » car elle servait à blanchir le verre utilisé par les faïenceries.

 

*

Moulin-à-Vent

Vignes du Tremblay

La finesse avec l’épure

 

Ce vin marque l’origine du domaine. Mon grand-père a fait l’acquisition de ses premières parcelles en 1937, situées sur le lieu-dit Le Tremblay. Aujourd’hui, ce cru est un assemblage de plusieurs lieux-dits : Les Greneriers,  Les Burdelines, Les Pérelles, Champs de Cour, Les Brussellions et Aux Caves.

 

• 100 % Gamay Noir à jus blanc avec un rendement de 13 hectolitres par hectare suivant les millésimes.

• Sols de granits très altérés, de piémonts et d’alluvions anciens.

• Les vignes, majoritairement âgées de 40 à 70 ans, sont conduites traditionnellement en gobelet bas. Les autres parcelles, âgées de 10 ans, sont conduites en double-cordon court.

• Travail du sol de 3 à 4 labours.

• Vendanges manuelles en petites caisses de 35 kilos. Tri sur table vibrante.

• Vinification en grappes entières pendant 12 à 15 jours avant pressurage. Éraflage possible selon les millésimes.

• Élevage parcellaire en cuves pendant 10 mois sur lies fines avec micro-oxygénation.

• Assemblage avant la mise en bouteille.

 

Télécharger la fiche

*

Moulin-à-Vent

Les Greneriers

La force et l’intensité

 

Nous avons 3 parcelles sur ce lieu-dit. La plus importante occupe 1,1 hectare et mon père l’a achetée en 1967 avec des vignes plantées avant 1914. Nous avons aussi 2 petites parcelles de 55 et 32 ares chacune. Le nom vient certainement de « graines », car autrefois il y avait des céréales à la place des vignes. Ce n’est pas pour rien que l’appellation se nomme Moulin-à-Vent, ce dernier était là pour moudre le grain.

 

• 100 % Gamay Noir à jus blanc avec un rendement de 20-30 hectolitres par hectare.

• Sols profonds de granits très altérés.

• Les vignes, âgées de plus d’un siècle, sont conduites traditionnellement en gobelet bas.

• Travail du sol de 3 à 4 labours peu profonds.

• Vendanges manuelles en petites caisses de 35 kilos. Tri sur table vibrante.

• Vinification en grappes entières pendant 12 à 15 jours avant pressurage. Éraflage possible selon les millésimes.

• Élevage en cuves pendant 10 mois sur lies fines avec micro-oxygénation.

 

Télécharger la fiche

*

Moulin-à-Vent

Héritage

La structure et l’opulence

 

Ces très vieilles vignes que mon grand-père et mon père m’ont transmises, font figures de lègue. Il m’appartient de les soigner pour que mes successeurs puissent également avoir la chance de réaliser de grands vins.

Aujourd’hui, cette cuvée est un assemblage des plus vieilles vignes du domaine majoritairement sur les lieux-dits Les Greneriers et Les Burdelines.

 

• 100 % Gamay Noir à jus blanc

avec un rendement de 8 hectolitres par hectare.

• Sols de granits très altérés, de piémonts et d’alluvions anciens.

• Les vignes sont majoritairement âgées de 80 à 100 ans et sont conduites traditionnellement en gobelet bas.

• Travail du sol de 3 à 4 labours peu profonds.

• Vendanges manuelles en petites caisses de 35 kilos.

Tri sur table vibrante.

• Vinification en grappes entières pendant 12 à 15 jours avant pressurage. Éraflage possible selon les millésimes.

• Élevage parcellaire en cuves pendant 10 mois sur lies fines avec micro-oxygénation.

• Assemblage avant la mise en bouteille.

 

Télécharger la fiche

Beaujolais-Villages

 

Coeur de gamme du vignoble, ils recouvrent sur la moitié Nord du vignoble 4209 hectares de vignes escarpées exposées Est-Sud-Est, entre 200 et 500 mètres d’altitude. 38 villages sont concernées par l’appellation réparties entre Rhône et Saône-et-Loire.

Née en 1950, c’est la première appellation française à porter le nom « villages ».

Les sols, parfois escarpés jusqu’à 50% de pentes, sont à flanc de coteaux. Exposés Est-Sud-Est, ils sont constitués de granit et de sable ou volcano-sédimentaires.

Les Beaujolais-Villages offrent une belle diversité d’expression, du plus structuré au plus fruité.

 

*

Beaujolais-Villages Blanc

Argiles

Une étoffe sur du minéral

 

Ce vin est né de ma curiosité en 2008 ! J’avais arraché une parcelle de gamay de 63 ares située à Romanèche-Thorins, au lieu-dit Les Jumeaux. Elle ne présentait pour moi aucun intérêt sur ce type de sol. Je l’ai laissée en repos pendant quatre ans puis j’ai décidé d’y planter du chardonnay, juste pour le plaisir de la découverte.

 

• 100 % Chardonnay avec un rendement de 30 hectolitres par hectare.

• Sol argilo-limoneux.

• Cette jeune vigne plantée en 2006 est conduite en guyot simple.

• Travail du sol de 3 à 4 labours.

• Vendanges manuelles en petites caisses de 35 kilos. Tri sur table vibrante.

• Fermentation alcoolique en fûts de 228 litres de plus de 8 ans. Fermentation malolactique selon le millésime.

• Élevage en fûts sur lies fines pendant 10 à 11 mois.

 

Télécharger la fiche

*

Beaujolais-Villages Rouge

Piémonts

La gourmandise avec la solidité

 

Ce vin a toujours été produit sur le domaine. Il vient prioritairement de l’assemblage de vieilles parcelles des lieux-dits Les Peloux et Le Zacharie situées à Salles-Arbuissonnas,. Ces raisins étaient d’une telle qualité qu’ils méritaient leur place dans ma cuvée Piémonts.

 

• 100 % Gamay Noir à jus blanc avec un rendement de 35-45 hectolitres par hectare.

• Les vignes, majoritairement âgées de 30 à 60 ans, sont conduites traditionnellement en gobelet bas. Issu de parcelles de vieilles vignes.

• Sols de piémonts et d’alluvions anciens.

• Vendanges manuelles en petites caisses de 35 kilos.

Tri sur table vibrante.

• Vinification parcellaire en cuves et en grappes entières pendant 10-12 jours avant pressurage

• Élevage parcellaire en cuves pendant 8 mois sur lies fines avec micro-oxygénation.

• Assemblage avant la mise en bouteille.

 

Télécharger la fiche

Brouilly

 

Le plus méridional des crus et aussi le plus important avec 1261 hectares. Il s’étend au pied du Mont Brouilly  et de sa chapelle Notre Dame aux Raisins, à 485 mètres d’altitude. Il couvre 6 communes : Cercié, Saint-Lager, Charentay, Odenas, Quincié et Saint-Étienne-la-Varenne. Il doit son nom à Brulius, un officier romain venu s’installer après les campagnes militaires.

Les sols sont complexes avec une moitié occupée par des coteaux de granit rose escarpé et l’autre moitié divisée entre éboulis argileux des « pierres bleues », alluvions anciennes souvent caillouteuses et petites collines calcaires.

Les vins de Brouilly sont minéraux autant que gourmands.

 

& Chénas

 

Le plus petit des crus du Beaujolais avec 249 hectares. Son nom vient de chêne, beaucoup planté sur la commune. Les Gallo-Romains puis les moines ont défriché les bois pour planter de la vigne. Le vignoble est situé à l’Ouest sur de hauts coteaux granitiques très pentus tandis qu’à l’Est, le paysage est moins escarpé avec des alluvions anciennes à nappes de petits galets.

L’AOP est née en 1936. Voisine de Moulin-à-Vent, elle s’étend à la fois dans le Rhône et dans la Saône-et-Loire avec la commune de La Chapelle-de-Guinchay.

Les vins de Chénas ont à la fois de la tenue et de la finesse.

 

*

Brouilly

Le plaisir et l’éclat

 

Comme pour le Chénas, il me fallait cette intuition du potentiel de la vigne. Je l’ai eu sans tarder avec cette parcelle d’un hectare située sur le lieu-dit Les Jacquets.

 

• 100 % Gamay Noir à jus blanc avec un rendement

de 45 hectolitres par hectare.

• Sol sur granite très altéré et profond.

• Vieille vigne de 80 ans conduite en gobelet sur porte-greffe emblématique du Beaujolais, le Vialla.

• Vigne conduite sous le label Terra Vitis, respectueux de l’environnement.

• Vendanges manuelles en petites caisses de 35 kilos.

• Tri sur table vibrante. Vinification en cuves et en grappes entières pendant 12 à 15 jours avant pressurage

• Élevage en cuves pendant 8 mois sur lies fines avec micro-oxygénation.

 

Télécharger la fiche

*

Chénas

La présence et la souplesse

 

En 2017, il n’était pas question pour moi d’acheter du raisin juste pour acheter du raisin mais bien d’installer un lien pérenne avec un viticulteur dont je respecte le travail. J’ai eu un coup de cœur pour une parcelle en particulier d’un hectare situé sur le lieu-dit Les Blémonts à La Chapelle de Guinchay. Tout m’a séduit : la luminosité, les grappes aérées, un feuillage en hauteur. Le potentiel était là.

 

• 100 % Gamay Noir à jus blanc avec un rendement de 45 hectolitres par hectare.

• Sol caillouteux d’alluvions anciennes.

• Vigne de 30 ans conduite en gobelet palissé.

• Vendanges manuelles en petites caisses de 35 kilos.

• Tri sur table vibrante. Vinification en cuves et en grappes entières pendant 12 à 15 jours avant pressurage

• Élevage en cuves pendant 8 mois sur lies fines avec micro-oxygénation.

 

Télécharger la fiche

Élémenterre Beaujolais  •  Un siècle d’histoire familiale

Moteurs  •  Les vins  •  Contact

 

 

Domaine Paul Janin & Fils

651 rue de la Chanillière

71570 Romanèche-Thorins

 

03 85 35 52 80

contact@domaine-paul-janin.fr

 

Dégustation sur rendez-vous du lundi au samedi

de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

 

L’abus d’alcool nuit à la santé.

À consommer avec modération.

 

Crédits – Mentions légales

 

Élémenterre Beaujolais

Un siècle d’histoire familiale

Moteurs

Les vins

Contact

 

 

Domaine Paul Janin & Fils

651 rue de la Chanillière

71570 Romanèche-Thorins

 

03 85 35 52 80

contact@domaine-paul-janin.fr

 

Dégustation sur rendez-vous du lundi au samedi

de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

 

L’abus d’alcool nuit à la santé.

À consommer avec modération.

 

Crédits – Mentions légales